On a – Slam

On a – Slam

“On a la poésie comme logis, comme clé des portes sans serrure, comme seule route qui nous suit, qui nous grandit à toute allure.”

“On a” (slam) – LUCIE JOY

Lucie Joy commence le slam en mars 2019 complètement par hasard, grâce à la rencontre de Slam Tribu au Cabasson, à Reims. Un mois plus tard, elle se qualifie pour le Grand Slam National à Paris (Belleville, Culture Rapide). Depuis, elle écume les scènes ouvertes et les tournois tels que Slamarobriva en 2019 (Amiens), les Vieux de la vieille (Reims), le Charlie et sa bière à deux balles (Paris)… Mais aussi les scènes de poésie à Montréal comme le Rond-Point ou les A’mots’Reux au Kahwa Café (Plateau).

Durant la période de confinement lié au covid-19, les poètes rappeurs Deinos MC et Skam l’invitent à co-animer avec eux et Madatao la scène slam “aérienne” du Babel, en ligne. Cela lui permet de faire la connaissance d’encore plus de poètes et poètesses aux quatre coins de la France et de la francophonie.

Pendant ces quelques semaines où les créations via le web est à l’honneur, elle participe aussi aux cabarets de Mange Tes Mots créés par les poétesses Galaté et Ginkgo. Ces cabarets sont disponibles sous forme d’émissions poétiques sur Soundcloud.

Le slam, c’est la poésie orale, qui se partage à voix haute et libre. Entre littérature, performance, théâtre, culture urbaine… À la fois tradition ancestrale et pratique contemporaine, c’est le lot des aèdes d’aujourd’hui.

Laisser un commentaire